Montoir-de-Bretagne Robots, drones, caméras Go Pro : Idea, l'entreprise "geek"

Cette entreprise logistique au développement fulgurant se fait le chantre de la 3 révolution industrielle en promouvant les nouvelles technologies et les énergies vertes.

26/02/2016 à 14:53 par julienbouliou

Drones, robots... les nouvelles technologies ont leur utilité dans le secteur de la logistique (c) Ronan Bocher
Drones, robots... les nouvelles technologies ont leur utilité dans le secteur de la logistique (c) Ronan Bocher

Comme un air de Silicon valley à Montoir-de-Bretagne.

Des fléchettes, un baby-foot, une tablette numérique géante, des canapés et une table basse en guise de salle de réunion… Le tout dans un espace où l’acoustique, la luminosité et la chaleur thermique ont été pensées pour offrir le meilleur confort possible à ses utilisateurs.

Bienvenue dans l’« Open Idea », pièce maîtresse du siège d’« Idea groupe », situé dans la Zac de Cadréan. Une atmosphère de start’up au sein d’un mastodonte de l’industrie locale.

« Ce n’est pas banal, reconnaît le PDG Bruno Hug de Larauze, qui fait de réguliers allers-retours à San Francisco. Mais si l’on ne s’intéresse pas de près à l’innovation numérique, aux nouveaux modes de production, nous serons bientôt des dinosaures. »

Idea n’est pas du genre à rester sur ses acquis. Il y a 20 ans, cette Scop, qui s’appelait alors MTTM, comptait trois clients et quelque 70 salariés. Aujourd’hui, elle emploie 1 050 personnes, pour un chiffre d’affaires annuel de 100 M€, et travaille pour toutes les grandes entreprises : Airbus, STX, Alstom, Arcelor Mittal, Cargill…

Le résultat d’un important travail d’acquisitions immobilières pour ses entrepôts et ateliers (250 000 m2 répartis sur 35 sites) et d’une volonté de ne pas s’en tenir à son cœur de métier.

L’opérateur portuaire s’est mué en « pôle de service industriel à dominante logistique ». Il est désormais présent à tous les maillons de la chaîne de production, du transport à l’emballage en passant par l’ordonnancement industriel.

« Par exemple, pour Airbus, nous chargeons et déchargeons les Beluga, transportons les tronçons vers les chaînes d’assemblage, décrit Bruno Hug de Larauze. Nous sommes aussi présents à l’intérieur de l’usine de Gron, où nous amenons et conditionnons les pièces à monter. »

Sous-traitant d'Airbus, Idea intervient à tous les maillons de la chaîne de production de l'usine de Gron à Montoir-de-Bretagne ©Sylvain Bonniol
Sous-traitant d'Airbus, Idea intervient à tous les maillons de la chaîne de production de l'usine de Gron à Montoir-de-Bretagne ©Sylvain Bonniol

Idea logistique s’est lancé en 2006 dans une vaste campagne d’investissements : 100 M€ sur 10 ans. Dont 20 M€ rien que pour les nouvelles grues des terminaux agroalimentaires et multivracs 1 à 3, repris en 2010 avec Sea invest lors de la réforme portuaire.

Dans la foulée, il a acheté à Total le site Seveso de la Grande paroisse de Montoir-de-Bretagne pour y aménager des bâtiments de stockage de graines de colza, tournesol, tourteau, ainsi qu’un grand silo de séchage. 10 M€ de plus. Une usine de méthanisation va également y être implantée.

Le projet d’un autre silo, dit « nouvelle génération » pour la traçabilité des céréales et la gestion des flux, est dans les tuyaux. Porté en association avec les groupes Axéréal, In vivo et Terrena, le budget, 18 M€, n’est pas encore bouclé.

Le site de la Grande paroisse. Les bâtiments ont été équipés de panneaux solaires (c) André Bocquel
Le site de la Grande paroisse. Les bâtiments ont été équipés de panneaux solaires (c) André Bocquel

Où Idea se distingue plus, c’est par son intérêt assidu pour les nouvelles technologies, adoptées avec la frénésie d’un geek : drones pour inspecter les moteurs géants de Man diesel, capteurs pour détecter les pannes, mini-caméras GoPro pour guider les véhicules, lunettes-caméras…

À l’instar d’Amazon, le site de Bouguenais a été équipé de robots qui circulent dans les rayons et amènent les colis à l’opérateur.

Un partenariat a été établi avec la start’up nantais Joul pour créer des applications de « géolocalisation indoor » afin de se retrouver plus facilement dans les vastes entrepôts.

Pas des gadgets pour Bruno Hug de Larauze, mais bien un moyen de gagner en « compétitivité. Nous sommes dans une phase de transition économique, écologique et numérique. Nous devons y faire face pour ne pas disparaître ».

Manipulation de drones (c) Ronan Bocher
Manipulation de drones (c) Ronan Bocher

Julien Bouliou

44550 Montoir-de-Bretagne

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image