Saint-Nazaire Vente des Chantiers : Fincantieri, "candidat préféré"

03/01/2017 à 15:38 par cathyryo

Le tribunal de Séoul n'a pas choisi le candidat à la reprise des Chantiers
Le tribunal de Séoul n'a pas choisi le candidat à la reprise des Chantiers

Informations contradictoires ce mardi 3 janvier.

L’AFP annonce tôt ce matin que le tribunal de Séoul n’a pas pris de décision quant à la validation de l’offre de l’unique candidat à la reprise des chantiers nazairiens.

Trois heures plus tard, le Monde affirme au contraire que la Corée a bien désigné Fincantieri comme repreneur potentiel.

Les dépêches se sont succédé toute la matinée, le cabinet du secrétaire d’Etat à l’industrie Christophe Sirugue  nous affirmait à 11h :

le tribunal de Séoul n’a pas pris aucune décision mais il a bien acté qu’une seule offre avait été déposée, celle de Fincantieri

Il semblerait toutefois que le juge chargé du dossier ait bien désigné dans la journée l’Italien Fincantieri comme “candidat préféré”.

Il était le seul. Le Hollandais Damen et le groupe asiatique Gentig Hong Kong n’ayant pas déposé d’offre la semaine dernière.

Mais le tribunal aurait pu rejeter Fincantieri ce qui aurait relancer la procédure et décaler le calendrier. De quoi aggraver encore la situation financière de STX O&S.

Reste que les dés ne sont pas jetés. S’il est confirmé, Fincantieri doit entrer en négociations exclusives.

Un nouveau tour de table pourrait s’organiser avec les armateurs MSC et RCCL sans oublier le constructeur naval militaire DCNS et l’Etat français qui possède 33,34% des parts de STX France.

Le secrétaire d’Etat demain à Saint-Nazaire

Christophe Sirugue, secrétaire d’Etat à l’industrie, sera demain après-midi aux chantiers navals de Saint-Nazaire.

Il y a quelques jours, il avait rappelé  l’engagement de l’Etat français dans ce dossier.

Christophe Sirugue rencontrera les organisations syndicales en fin de journée.

La CFDT a déjà fait savoir qu’elle évoquera avec le secrétaire d’Etat plusieurs points :

la crainte de voir le chantier se spécialiser uniquement dans les grands navires, des suppression de postes pour cause de doublons et un transfert de savoir-faire vers la Chine, Fincantieri ayant signé en juillet un partenariat avec China State Shipbuilding Corporation pour construire des paquebots en Chine.

“l’Etat , avec sa minorité de blocage, devra nous apporter des garanties sur ces trois points”,

insiste la CFDT.

44600 Saint-Nazaire

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter