Pornichet Le banquier est aussi un humoriste !

Philippe Pragnere est directeur du Crédit mutuel de Pornichet. Il est aussi humoriste. Le 28 avril prochain, il présentera son deuxième spectacle à Atlantia. Interview.

27/01/2017 à 18:06 par prot

Philippe Pragnere jouera « Un banquier à découvert » le 28 avril prochain à Atlantia à La Baule (© Laurent Thorel)
Philippe Pragnere jouera « Un banquier à découvert » le 28 avril prochain à Atlantia à La Baule (© Laurent Thorel)

Un banquier à découvert, c’est le titre du nouveau spectacle de Philippe Pragnere, qu’il donnera au palais des congrès Atlantia à La Baule le vendredi 28 avril. Un gros challenge après une première expérience très réussie à Quai des arts à Pornichet en novembre 2015. Philippe Pragnere écrit lui-même l’intégralité de ses sketchs, griffonnés à tous moments sur son « zap book » (un bon vieux cahier ! NDLR). Avec le souci d’avoir son propre style.

Pour ce deuxième spectacle, qu’allons-nous voir sur scène ?

Philippe Pragnere : « Il s’agit d’un spectacle entièrement nouveau, avec des nouveaux sketchs, sur des sujets très variés tels que le sport, les p’tits vieux ou encore les femmes, mais juste pour le rire, je les aime tellement… ! Et puis je ne serai pas seul car je suis accompagné d’un guitariste qui illustre certains sketchs en musique, et aussi d’un alter ego, Anthonin Brilla, un jeune comédien nantais qui vient enrichir certains sketchs. Et pour ma première partie, ce sera de nouveau le groupe de pop rock nantais, Solstyce. En tout 1 h 30 de spectacle, de chanson et de rire ».

Êtes-vous tenté de raconter les perles d’une agence bancaire ?

« Ah non, surtout pas. Aucunes histoires en rapport avec la banque, ni d’ailleurs avec la politique, la religion ou encore l’actualité. D’autres le font très bien. J’utilise des personnages et des situations fictives ».

Quelle préparation pour une prestation de 90 min sur scène ?

« Je ne suis pas un sportif de haut niveau, mais j’ai longtemps été volleyeur à Saint-Nazaire en National 1, donc je sais comment manger équilibré, bien dormir, marcher et s’oxygéner. C’est d’ailleurs à l’occasion de mes marches sur le boulevard de mer que j’apprends mes textes ! Et, cette année, j’aurai un coach scénique, comédien lui-même, qui va m’aider à me mettre en scène, pour affiner les déplacements, les gestes, le rythme, les respirations.

Je travaille sans oreillette ni prompteur, à l’ancienne, et j’ai un souffleur, Jimmy Avenard, qui est là au cas où. Je suis allé aussi dans la salle d’Atlantia pour me rendre compte. C’est une super salle. Et je donnerais mon spectacle en mode raccourci devant mes collègues du Crédit mutuel par deux fois avant, ce qui me servira de répétition générale ».

Avec ce deuxième spectacle, c’est donc un rêve de carrière qui devient réalité ?

« À 60 ans, oui, je réalise un vieux rêve. J’ai toujours su que j’avais des envies artistiques en moi. Ma carrière professionnelle est accomplie, et j’ai envie de me lancer dans une deuxième vie. Le premier spectacle à Quai des arts a été un succès, je passe cette année à une plus grande salle. On verra bien. J’irai au bout de mes rêves comme disait Jean-Jacques Goldman, et moi, je me rêve déjà à l’Olympia, pourquoi pas ? ».

Propos recueillis par Sandrine Rabas, correspondante locale

Utile : tarif 12 €. Billetterie sur billetterie.labaule-evenements.com, fnacspectacles.com, ticketac.com ainsi qu’à l’office de tourisme de La Baule. Tous les bénéfices du spectacle seront reversés à une association caritative.

44380 Pornichet

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image
Présidentielles 2017

Votre journal cette semaine

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter