Nivillac Supérette cherche d'urgence un nouveau gérant

Depuis janvier, le rideau de la supérette est baissé. Alors que des travaux vont commencer, la Ville espère qu'un repreneur sera vite trouvé.

05/05/2017 à 17:31 par melissa.dupin

Le rideau de la supérette est fermé depuis le mois de janvier. Le maire, Alain Guihard espère que le liquidateur judiciaire retrouvera vite un repreneur -
Le rideau de la supérette est fermé depuis le mois de janvier. Le maire, Alain Guihard espère que le liquidateur judiciaire retrouvera vite un repreneur -

Le 1er juillet 2010, la supérette construite par l’ancienne équipe municipale ouvrait ses portes. Sept ans plus tard, les Nivillacois sont privés de ce commerce de proximité. Le commerçant a vidé le magasin, il y a quelques semaines, sans dire un mot à personne. « Nous avons appris qu’il avait déposé le bilan », explique le maire, Alain Guihard. Ce dernier espère qu’un repreneur sera vite trouvé. « On va faire le maximum pour trouver quelqu’un le plus rapidement possible mais malheureusement la décision finale ne nous revient pas, c’est entre les mains du liquidateur judiciaire. »

47 000 € de travaux à réaliser

Un coup dur pour la Ville qui va devoir engager de gros travaux sur le groupe froid. « L’entreprise a été choisie. Les travaux sont programmés fin mai-début juin », précise Alain Guihard. Le coût de l’opération est estimé à 47 000 €. Une dépense jugée prématurée pour les membres de l’opposition, étant donné la situation. « Nous avons encore un emprunt qui court pour la supérette. Attendons de trouver un repreneur avant d’engager de nouvelles dépenses », estime Pierre Prat.

Pour le maire, sans ces travaux, il sera impossible de trouver un nouveau gérant. « Le groupe froid présente des dysfonctionnements depuis le départ. Les anciens gérants ont déploré une consommation électrique doublée par rapport à la norme et aussi des pertes de marchandises dues à la rupture du froid, on ne peut pas laisser ça comme ça », explique le maire qui rappelle qu’une procédure judiciaire est en cours depuis 2013. « L’audit a conclu que les installations présentent des anomalies et ne sont pas adaptées pour un bon fonctionnement du système. Une contre-expertise a été réalisée, on attend le verdict. Mais si on obtient gain de cause, les travaux ne nous coûteront rien. »

56130 Nivillac

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Votre journal cette semaine

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter